Généralités

Sous-titres : à faire ou à ne pas faire ?

terug naar alle artikels
Scroll
Sous-titres : à faire ou à ne pas faire ?

Quiconque possédant un compte Netflix est sûr de l’aimer : la série incroyablement passionnante, et en espagnol,  La Casa de Papel. Vous qui apprenez une langue et essayez de maîtriser l’espagnol depuis un certain temps déjà, vous vous dites peut-être : « Génial ! Apprendre l’espagnol tout en étant paresseusement installé dans mon canapé. » Il suffit d’activer les sous-titres pour tout comprendre, et ¡vámonos! Mais est-ce vraiment une bonne idée ?

L’une des meilleures manières, et également des plus paresseuses, d’améliorer ses compétences linguistiques est de regarder des films et des séries dans la langue étrangère. Malheureusement, cette méthode n’est pas une évidence pour tous ceux qui apprennent une langue. Encore moins si votre vocabulaire n’est pas encore très étendu. Et surtout si ces Espagnols parlent très rapidement en mâchant leurs mots, comme ils ont l’habitude de le faire. Ces sous-titres peuvent être utiles, mais à une condition : qu’ils soient également en espagnol.

Des sous-titres en français ont très peu d’utilité dans l’apprentissage d’une langue. En tant que téléspectateur, vous vous concentrez davantage sur la lecture des sous-titres plutôt que sur les rebondissements passionnants de l’intrigue de votre film ou de votre série. De plus, votre cerveau doit maintenant se concentrer non plus sur une langue, mais sur deux, ce qui peut perturber l’apprentissage de la langue.

C’est pourquoi il est important de changer ces sous-titres, et de remplacer le français par la langue que vous souhaitez apprendre, la langue cible. Le sous-titrage dans la langue cible permet de mieux suivre le flux infini de mots. Vous pouvez également mettre votre série sur pause, identifier les mots difficiles et peu familiers et, si nécessaire, leur chercher une traduction appropriée. En plus d’étendre votre vocabulaire, vous êtes également de plus en plus conscient de l’orthographe des mots dans votre langue cible, ce qui est utile pour les langues non phonétiques comme l’anglais.

Enfin, les sous-titres sont utiles lorsqu’il s’agit de dialectes et d’accents régionaux. Bien entendu, vous qui apprenez une langue n’apprenez pas une variété de langues régionales, vous préférez opter pour la langue standard. Cela étant dit, dans la pratique, et à la télévision, il en va clairement autrement. Aussi attrayants et tendres que puissent paraître certains accents (pensez aux Écossais dans  Outlander  ou à l’accent de Jon Snow dans  Game of Thrones), nul ne peut nier que tout le monde ne se fait pas toujours comprendre.

Alors oui, regardez  La Casa de Papel, mais n’oubliez pas de changer les sous-titres pour passer du français à l’espagnol. Et non, ce n’est pas une honte de devoir mettre sur pause de temps en temps pour vraiment suivre le plan intrigant d’El Profesor.

BLCC BLOG AUTEUR

Over de auteur

Jody Dewancker
Jody Dewancker

En tant qu’Account Coordinator et Marketeer chez BLCC, Jody s’occupe principalement de la planification des formations à distance, mais est également responsable des affaires liées au marketing comme la rédaction de textes et d’articles, et la gestion des comptes des médias sociaux.